[Azure] Déployer des ressources avec Terraform

Nous parlons beaucoup en ce moment, de IaC, Infrastructure As Code. Ceci vous donne la possibilité, de déployer une infrastructure, de 0, à partir de code, tout ça sans être un grand développeur (si si, je vous assure, moi et le code, ce n’est pas une grande histoire d’amour 🙂 ). Vous avez actuellement, les outils suivants pour faire de l’IaC:

  • PowerShell DSC
  • Ansible
  • Puppet
  • Chef
  • Azure Resource Manager
  • Etc.
  • Et bien sûr, Terraform

Dans cet article, je vais vous montrer, comment déployer, via Terraform (qui est Open Source et fourni par la société HashiCorp), une plateforme de test, sur Azure. Ceci comprendra un VNet, et une VM Windows Server avec une IP Publique.

Pour commencer, vous devez télécharger et installer Terraform: https://www.terraform.io/downloads.html

Des exemples de code sont disponibles ici: https://registry.terraform.io/search?q=azure

La documentation du provider AzureRM pour Terraform est disponible ici: https://www.terraform.io/docs/providers/azurerm/index.html

Une fois installé, nous allons créer plusieurs fichiers:

  • provider.tf qui contiendra les informations pour se connecter à notre souscription Azure
  • maint.tf qui contiendra ce que l’on souhaite créer, et l’appel des modules
  • variables.tf qui contiendra les valeurs des ressources que l’on souhaite créer
  • un dossier modules
    • un sous dossier 1-network
      • un fichier 1-create_base_network.tf
      • un fichier variables.tf
    • un sous dossier 2-windows_vm
      • un fichier 1-virtual-machine.tf
      • un fichier variables.tf

Je vais utiliser des modules. L’avantage d’utiliser des modules est le fait que vous pouvez réutiliser des modules dans d’autres projets par la suite, sans refaire le code. Voici mon fichier provider.tf qui contient les informations pour se connecter à l’environnement (si vous souhaitez préciser la version du provider Azure RM à utiliser, insérez version = « =1.22.0 », sinon ne mettez rien pour utiliser la dernière version):

Voici mon main.tf qui va créer un groupe de ressource réseau, qui va créer le réseau en appelant le module réseau et qui va créer la vm Windows en appelant le module windows:

Le fichier variables.tf contiendra les valeurs des ressources à créer. Ici mon mot de passe est en clair, mais il est possible de récupérer le mot de passe depuis un Keyvault (ceci fera l’objet d’un article):

Mon fichier 1-create_base_network.tf et variables.tf sont les suivants. Ils vont déployer un VNet avec un sous réseau LAN. Notez qu’il est possible d’ajouter des valeurs par défaut dans les variables, en ajoutant pour chaque variable default = « valeur ». Ici je ne l’utilise pas, pour forcer les valeurs dans le fichier valeurs.tf principal. Notez également l’utilisation de output pour utiliser les valeurs de ce fichier, directement dans mon fichier main.tf avec la valeur module:

Voici les fichiers 1-virtual-machine.tf et variables.tf qui permettront de déployer la VM Windows en utilisant le VNet précédemment créé:

Sauvegardez le tout. Il est maintenant temps d’exécuter les commandes pour le déploiement de notre environnement. Rendez-vous dans le dossier principal et faites un terraform init pour initialiser le projet:

Exécutez ensuite un terraform plan pour voir ce qu’il va être effectuer sur la souscription. Ici, il va ajouter 5 ressources:

  • Un groupe de ressource
  • Un VNet
  • Un sous-réseau
  • Une NIC
  • Une VM Windows

Pour lancer le déploiement, faites terraform apply et confirmez le déploiement avec yes:

Après quelques minutes, les ressources ont été déployées:

L’avantage de Terraform est le fait de pouvoir modifier seulement ce dont on a besoin. Par exemple, si je rajoute dans mon fichier 1-virtual-machine.tf:

Et que je fais terraform plan il va comparer ce qui a été fait par le passé (ceci est stocké dans un fichier terraform.tfstate) avec ce qu’on doit faire maintenant. Dans notre cas, il va ajouter une ressource. C’est pareil pour ce qui est de la modification/suppression:

Si vous souhaitez supprimer ce qui a été fait, exécutez la commande terraform destroy:

Après quelques instants, tout a été supprimé:

Tout ce code est disponible sur mon Github: https://github.com/Flodu31/Terraform/tree/master/Deploy_New_Environment

Voici un exemple simple de déploiement avec Terraform. Bien sur, il est possible d’aller beaucoup plus loin. Dans les prochains articles, je parlerai de la récupération de valeurs sensibles dans un keyvault et aussi de l’exécution de commandes directement dans une VM après son déploiement.

Laisser un commentaire